03/04/2012

L'instant où la flèche part

Bonjour à tous,

Il semblerait que ma petite promenade dominicale à Bruges ne vous ait pas tellement emballé. Ou alors peut-être n'avez-vous pas eu le temps d'y jeter un coup d’œil. Alors, c'est par ici >> Bruges.

En attendant vos commentaires sur les précédents articles, voici donc l'article du mardi.
Et, vous l'avez certainement déjà compris, l’article du mardi est bien souvent représenté par une et une seule photo. La dernière fois, c'était une photographie graphique avec des lignes à hautes tensions.

Cette fois-ci ce sera une image sportive. Et pas n'importe quel sport ! Le mien, ma passion, le tir à l'arc. Enfin, avec la photo j'ai du mal à m'en passer et à les départager. 2 Passions ex-exæquo !

Sortie de flèche sur un arc classique


























Pour ceux qui n'y connaissent rien au tir à l'arc, il s'agit ici d'un "arc classique". Il est donc équipé d'une poignée et de 2 branches qui se clipsent dessus. Il a une corde, qu'on voit à peine ici puisqu'elle vient juste de revenir suite à la décoche. Un arc de compétiteur comme ici, possède un stabilisateur central (la grande barre qui va vers l'avant) et de 2 stabilisateurs latéraux. Ils amortissent les vibrations et équilibrent le poids de l'arc une fois en bout de bras (autrement dit armé). Les sangles que vous voyez sur le bras de l'archer sont un "protège bras" pour éviter de souffrir si malheureusement le geste est mal fait et que la corde vient taper le bras (pour ceux qui ont découvert le tir à l'arc au Club Med, ils ont du bien connaitre ça).
On peut voir sur la poignée le "repose flèche". Tout petit bâton métallique qui permet d'orienter la flèche à son départ. Je ne vous présente pas la flèche, nous avons ici la chance de la voir en plein mouvement sur le départ.

Et parce que je me suis tuée à tenter de choper ce type d'image quasi infaisable (car on ne peut pas savoir quand l'archer va décocher). Même si l'archer a fait poser un "clickeur" sur son arc afin de toujours décocher au même moment, à la même distance, et donc d'avoir un geste qui se rapproche du geste parfait. Même en regardant ce clickeur, l'appareil photo, y compris en mode rafale, est, la plupart du temps, trop lent pour attraper un mouvement d'un quart de millième de seconde !
Mais j'ai persisté pour vous, Public ...

Flèche sur le départ
























Avec la main de mon pote Romain, futur champion de France c'est garanti. Un bon petit bout de graine de champion aux Pôles Tir à l'arc de Dijon !
L'élément supplémentaire que vous voyez sur cette photo, une sorte de T renversé, est le "viseur". Réglable en latéral comme en vertical et micrométrique à haut niveau.
Vous pouvez mieux voir également le "protège bras", ici petit puisque l'archer est de niveau national.

Pour plus d'information sur le tir à l'arc, j'avais rédigé un article en 2010 que vous pouvez lire ici.

Bonne semaine à tous et rendez-vous vendredi (ou samedi si j'ai du retard, comme d'hab hein ^^)

KurO'

9 commentaires:

  1. R2ussir une tel photo est un exploit. Beaucoup de photographe amateur comme moi voudrait la réussir...
    Le départ de la flèche est le moment le plus difficile à choper dans notre sport .
    Mais avec ton talent tu arrives toujours a réussir des photos quelques soit le sujet
    Continue a nous faire plaisir
    Amitiés
    Fred BARRY ( Tir a l'Arc St Priest)

    RépondreSupprimer
  2. Bin ça, c'est une leçon technique d'un arc, hein ? ; ))
    Pas mal du tout la précision des photos ...
    Si t'as pas compris, c'est que t'es nul ... ; ))
    à+ Kuro'
    Déka

    RépondreSupprimer
  3. Oh je pensait à toi et je suis aller à la découverte de ce reportage ... Fort bien expliqué, détaillé, je voit que tu as fait un belle effort ... Pour attiré l'oeil

    RépondreSupprimer
  4. Bien tenté mais pas évident.
    Par contre, t'as pas mis assez rapide pour la vitesse. A combien t'étais ?
    Sinon, merci pour les explications techniques sur l'arc, car j'y connais strictement que dalle !!

    RépondreSupprimer
  5. Focale fixe à 50mm.
    Diaph. mini. à 1.8
    Je voulais tester ce caillou en fait donc j'ai mis en priorité "ouverture", je voulais absolument le 1.8 pour me faire une idée.
    Du coup, temps d'ouverture calculé automatiquement >> 1/160.
    ISO 400
    BBW sur Tungstène.

    RépondreSupprimer
  6. T'aurais pu essayer en manuel avec le flash et passer au minimum au 1/500e voir 1/1000e, et là, on l'aurait peut-être super bien vu la flèche.
    Mais le flash aura peut-être un peu gêné le tireur, je sais pas, je confirme que j'y connais toujours strictement que dalle !

    RépondreSupprimer
  7. Oui David, le flash aurait été gênant non seulement pour l'archer mais il aurait tout écrasé. Nous aurions perdu la matière qu'on peut bien voir sur la main notamment.
    D'autre part, j'ai bien pensé à augmenter la vitesse mais j'aurai perdu en luminosité et donc je n'aurai pu rester ouverte à f1.8 et c'est ce que je voulais. Une très faible profondeur de champ, une zone de netteté très petite, que sur la main. Tout cela aurait changé si j'avais travaillé en priorité vitesse. Mon objectif était l'ouverture.
    Mais en extérieur, c'est plus faisable. Les murs du gymnase sont trop près, dès qu'on ferme le diaph, on les voit et ça perturbe la lecture de l'image. Je tenterai en extérieur si on veut bien me prêter à nouveau cet objectif ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Pour l'archer, d'accord, mais pour le reste pas trop d'accord.
    Si tu passes à 1/500eme voire 1/1000eme, la photo n'aurait pas été cramée, à une vitesse pareille, c'est difficile de cramer une photo.
    Ensuite, avec le flash, au contraire, tu aurais gagné en luminosité, c'est le principe.En fait, le coupe flash + haute vitesse peut donner une photo tout a fait correct.
    Mais tout ça doit être fait en manuel pas en mode priorité, comme ça, tu gardes la main sur l'ouverture. Globalement, ta photo s'apparente à de la photo sportive, pour la vitesse des bougés. Le mode priorité ne peut pas convenir dans ce cas. Au pire, si tu l'as, la prochaine fois, essaie le mode sport. Mais la clé, ça reste : le mode manuel

    RépondreSupprimer
  9. C'est bien vrai mais un flask avec un 50mm fixe ... même au plus bas des TLL question réglage, c'est trop près ... il me faudrait un adoucisseur mais j'ai pas. Donc ok avec ta méthode mais avec un adoucisseur sur le flash au plus bas niveau ;-)

    RépondreSupprimer